Ecriture

Rapport à l’écriture par Calliope

Autant vous dire que cet article a été plus compliqué à écrire que celui sur mon rapport à la publication de mon histoire sur le net. Je pense que c’est surtout parce que je dois creuser davantage en moi-même et me livrer encore plus … Alors, pour simplifier les choses, j’ai relu l’article d’Uranie portant sur la même question (oui, je copie !). Et, si je remarque certaines similitudes, je constate aussi pas mal de différences.

La plus grande divergence entre nous est que je n’ai absolument pas l’écriture douloureuse. J’aime beaucoup écrire, et (étrangement ?) j’aime aussi le travail de relecture et de correction (surtout sur les textes des autres d’ailleurs, ah ah).

Depuis ma plus tendre enfance, j’ai toujours aimé les exercices de grammaire, conjugaison, rédaction, … Je pense que les cours de français ont (presque) toujours été mes préférés. Je me souviens d’ailleurs d’un professeur un peu atypique qui distribuait des notes à tour de bras au gré des interventions en classe et qui nous demandait notre avis sur la note obtenue (il les revoyait d’ailleurs parfois à la hausse si ça lui était demandé). L’une des particularités de son cours était de nous donner la possibilité de rendre autant de fiches de lecture que souhaité, selon une liste abondante de livres à lire au cours de l’année (en nous en imposant seulement un ou deux si je me souviens bien). J’avais beaucoup aimé cette initiative et c’est ainsi que j’ai lu avec plaisir des classiques tels que Vipère au poing, de Bazin, ou Le Rouge et le Noir, de Stendhal. Mais, je m’égare un peu. Si je pense à ce professeur, c’est aussi parce qu’il nous donnait des rédactions inspirantes à réaliser et qu’il nous proposait d’approfondir le travail en échange de nouvelles (bonnes) notes. J’aimais déjà écrire, mais je crois que ce professeur a décuplé la joie que j’avais à produire des écrits, notamment grâce à ses encouragements et ses conseils constructifs !

Mais, si cette année scolaire avait été très satisfaisante au niveau de la joie de l’écriture, elle n’avait pas réglé un certain petit problème : je n’écrivais que des morceaux d’intrigues. Les rédactions proposées partaient souvent d’un autre texte qui posait un contexte que nous devions utiliser, et, personnellement, je ne concluais jamais, préférant laisser planer un certain mystère et un peu de suspense. Je pense que c’était plus confortable pour moi. Et, encore aujourd’hui, j’ai du mal à écrire des histoires avec début et fin. Mais, ça n’a pas toujours été le cas !

Lorsque j’étais toute jeune, je m’amusais, seule dans un premier temps, à écrire des histoires complètes ! (pleins d’histoires en rapport avec L’Atlantide, ça me passionnait !) Par la suite, je me suis attelée à des histoires avec suites (ouais, de véritables sagas, hé hé !) avec mes sœurs, et cousins et cousines. Ces créations communes étaient vraiment chouettes ! Aujourd’hui encore, l’une de mes cousines et moi échangeons parfois à tour de rôle des morceaux d’une histoire que l’autre doit continuer. J’aime beaucoup cette écriture à quatre mains car on ne sait jamais ce qui arrivera dans le chapitre de l’autre, ce qui nous empêche de tout prévoir de A à Z et nous oblige à être inventives et à nous adapter !

Tout ça pour dire que le blog me permet d’écrire plus régulièrement et que, à terme, mon histoire publiée devrait avoir une fin, UNE VRAIE FIN ! Je retourne enfin à une écriture normale avec des histoires complètes et non des passages sans conclusion sortant dont ne sait où. Cela est vraiment gratifiant, mais je vais encore devoir bûcher et me fixer des objectifs pour chaque nouveau chapitre histoire que cela avance et que j’arrive à la conclusion tant attendue !

Et de votre côté, quelle relation entretenez-vous avec l’écriture ? Est-elle indispensable ? Gratifiante ? Stressante ? N’hésitez pas à partager vos ressentis avec nous !

 

Calliope png

 

  • Annonce du thème !
  • Préparer le NaNoWriMo
  • Astuces pour le NaNoWriMo
  • Chapitre 7 : L’enfants des deux ciels par Uranie
  • Rapport personnel à l’écriture, par Uranie
  • Rapport à la publication de son histoire, par Calliope
  • Rapport personnel à l’écriture, par Calliope
  • Rapport à la publication de son histoire, par Uranie
  • Chapitre 10 : La Fille du Vent par Calliope
  • Avenir des histoires publiées
  • Bilans du personnels du NaNoWriMo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s