Conseils et envies, Lecture

Conseils de lecture#07: Horreur et épouvante!

Nous allons clore ce mois de l’épouvante et de l’horreur avec nos conseils de lecture. Préparez votre soirée du 31 octobre sous le plaide, une tasse de pumpkin spice latte dans une main et un bon livre dans l’autre …

***

J’ai tellement d’idées en tête que j’ai essayé de faire un court résumé en variant les types d’horreur et d’épouvante ainsi que les formats. Si vous souhaitez plus de conseils, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire.

Je vais commencer par vous parler d’une série que j’ai lu au collège : The midnight library. Il s’agit un recueil de nouvelles destinées à un jeune public. Cette série est composée de 12 tomes comprenant 3 histoires chacun. J’aimais particulièrement la simplicité et l’efficacité de ces histoires d’horreur pour adolescents qui rappellent celles racontées lors des soirées pyjamas.  Vous pouvez retrouver les tomes et des extraits sur ce site.

the-midnight-library-tome-1-les-voix-10915-264-432

« Bienvenu chers lecteurs…
J’ai rassemblé pour vous la plus terrifiante des collections de récits du monde. Voici trois nouvelles qui vous glaceront le sang, vous donneront la chair de poule et feront trembler vos petits os fragiles. Alors prenez votre courage à deux mains et ouvrez ce livre…
Nick Shadow »

La première nouvelle nous plonge dans l’univers d’une jeune adolescente qui entend des voix depuis l’installation d’une antenne relais. Or, ces conversations n’ont pas encore eu lieu et concerne un futur meurtre …

Ensuite, je voudrais vous parler d’un auteur dont l’oeuvre à énormément influé sur la construction du thème de l’horreur surnaturelle : Howard Phillips Lovecraft. Cet auteur a publié de nombreuses nouvelles. Vous pouvez retrouver une description dans l’article de Calliope sur l’historique du thème. (! Attention, son oeuvre est à lire avec un regard critique).

couv292718Pour ma part, je vous conseille L’affaire Charles Dexter Ward publié en 1927. Un patient , mordu d’archéologie, disparaît d’une maison de soin sans laisser de trace. Nous suivons le point de vue de son médecin qui retrace l’ascension progressive du personnage éponyme dans la démence. Or, ce cas n’est pas le premier … Je vous conseille également Chuchotement dans la nuit publié en 1931, mais cette fois, en livre audio. Vous pouvez le trouver sur le site de France culture lu : ici. Cette écoute m’a glacé le sang. La réalisation est parfaite et nous plonge dans l’univers.

51pfQaRWaYL._SX195_.jpg« Une inondation vient de ravager les zones les plus reculées du sauvage Vermont. On a aperçu d’étranges choses roses dériver au fil des eaux. Tenant du pur rationalisme, Wilmarth, un jeune professeur de littérature, commence une correspondance avec Akeley, propriétaire d’une ferme isolée, lequel lui fait parvenir d’étranges mais irrécusables photographies, et un enregistrement sur cylindre. Tous les moyens narratifs, lettres, télégramme, téléphone, voyages en train, en voiture, sont convoqués pour une tension qui ne cessera de s’accroître. Jusqu’à cette étrange découverte d’un appareil audio-électrique susceptible de conserver les cerveaux, autorisant d’infinis voyages spatio-temporels. Écrit en 1930, dans l’élan de la découverte de Pluton, et le souvenir d’un réel voyage dans ces vallées reculées, un des récits les plus implacables et savamment construits de Lovecraft »

 

Il faut évidemment que je vous parle de S. King (comme quasiment à chaque article de conseil …). Il va de soi que vous pouvez vous plonger dans l’intégralité de son oeuvre : Shinning, Salem, It… Mais je voudrais vous parler d’une oeuvre moins connue et surtout d’horreur réaliste. Il s’agit un recueil de nouvelles Différentes saisons publié en 1982. Ces nouvelles sont d’autant plus perturbantes qu’elles nous plongent dans les bas fonds de l’âme humaine.

La première « Rita Hayworth et la Rédemption de Shawshank » a inspiré le très célèbre71kGMgQYuPL film « Les Évadés » de Frank Darabont sorti en 1994. La deuxième « Un élève doué » nous relate la rencontre encore un collégien et un nazi. « Le corps » nous parle de la découverte d’un corps par un groupe de jeunes garçons et leur rapport avec la mort. Et pour finir, « La méthode respiratoire » est, là, celle à utiliser des éléments fantastiques sur le rapport entre « un devoir » d’un vivant envers une défunte. 

Pour finir, je voudrais vous parler de l’horreur de situation à travers des récits apocalyptiques où l’humanité retourne à l’état de nature. Je vous conseille la BD The walking dead de Robert Kirkman et Tony Moore. Les zombies ne sont que la toile de fond pour explorer l’instinct de suivi des personnages. Notamment Rick Grimes, ancien shérif, prêt à tout pour sauver son fils. Le même thème est abordé dans le roman La route de Cormac McCarthy, où un père tente de préserver la moralité de son fils dans un monde ayant succombé à la violence et au cannibalisme. Je vous conseille également le manga Doubt de Yoshiki Tonogai qui est de l’horreur psychologique. Il aborde la perversion humaine au sein même de notre société.

 

 

 

 

Uranie

De mon côté, je vais aussi varier les types de documents, en vous parlant de romans et de mangas.

zz1Avant tout, je me dois de vous conseiller Le silence des agneaux, de Thomas Harris. C’est l’un des premiers livres que m’a prêté Uranie, et c’est le premier qui m’a fait faire des cauchemars ! (comme quoi, tout arrive !) Franchement, je le trouve bien plus angoissant que le film qu’il a inspiré ! J’imagine que c’est, en partie, grâce à la place laissé à l’imagination. Même si on a tendance à voir les acteurs et les imaginer en situation au début de la lecture, tout cela s’estompe très vite pour nous laisser nous forger notre propre image.

Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, voici un petit topo : un meurtrier en cavale s’amuse à enlever des gens afin de les dépecer, et le FBI ne parvient pas le moins du monde à mettre la main sur lui. Cependant, un espoir subsiste du côté du criminel Hannibal Lecter qui, lui, est emprisonné pour meurtre et cannibalisme (réjouissant, non ?). Ancien psychiatre (émérite de surcroît), il pourrait bien les aider à coincer le psychopathe collectionneur de peaux. Une jeune stagiaire est donc désignée pour obtenir des renseignements du docteur. Celui-ci accepte, mais à la condition que la stagiaire réponde à ses propres questions (sur son enfance, ses goûts, …) en échange …

zz2Ensuite, je vous recommande Les prières de sang, de Jean-Marc Dhainaut. Ici, un peu moins de frissons, mais une ambiance menaçante à souhait ! Cette fois, c’est à des fantômes que nous avons affaire ! Rien de plus inquiétant qu’une menace invisible et imprévisible, non ? En tout cas, ça fonctionne pour moi. Dernièrement, j’ai eu l’occasion de lire plusieurs textes de Jean-Marc Dhainaut, et je dois bien avouer que celui-ci est mon préféré. Les personnages sont bien développés, et l’intrigue tient la route !

Concernant l’intrigue d’ailleurs, il s’agit ici d’une enquête d’Alan Lambin (spécialiste en paranormal), qui est appelé à enquêter chez une jeune femme victime de fantômes depuis qu’elle a fait l’achat d’une armoire auprès de moines. La recherche d’informations se poursuivra d’ailleurs dans le monastère qui, semble-t-il, renferme un certain nombre de mystères …

zz3

Le dernier roman dont je souhaite vous parler est Annihilation, de Jeff Vandermeer. J’avoue que ce livre m’a laissé plutôt perplexe et mitigée. Les personnages sont clairement des anti-héros agaçants au possible et pour lesquels on ne ressent aucune affection, et, l’univers développé est vraiment déstabilisant et difficilement compréhensible. Toutefois, l’intrigue est bien menée car elle ménage un certain suspense et maintient la tension. Dès le départ, le personnage principal annonce qu’elle ne se souvient pas des prénoms de ses coéquipières, mais que ça n’a pas d’intérêt de toute façon car elles sont toutes mortes dès les premiers jours … Nous ne sommes jamais sereins durant notre lecture, sachant qu’une menace constante et de nature inconnue pèse sur les protagonistes. Nous sommes dans l’incertitude totale et c’est finalement assez angoissant.

Le topo : la zone X est un mystère non élucidé. Des équipes se sont succédées année après année afin d’obtenir des informations, mais très peu sont revenues et tous leurs membres ont péri d’une façon horrible (suicides, individus qui s’entretuent, cancer au retour de la mission, disparitions, …) ou sont devenus amorphes. Aujourd’hui, un nouveau groupe est envoyé dans la zone X pour la cartographier. Il n’est composé que de femmes. C’est la première fois. Cette nouvelle composition fera-elle la différence ?

 

J’en ai fini avec les romans, alors place aux mangas ! Je vais faire court et vous les présenter brièvement. Je les ai choisi car ils sont tous assez angoissants dans leur genre …

 

 

Le premier, The promised Neverland de Kaisu Shirai et Posuka Demisu, nous présente un joyeux groupe d’enfants réunis dans un orphelinat sous la protection de le douce « Maman ». Ils coulent des jours heureux dans la joie et la bonne humeur jusqu’au jour où certains d’entre eux découvrent l’envers du décor … Il leur faut alors fuir pour préserver leur vie ! Mais, la menaces est plus étendue qu’ils ne le pensaient, et le danger est partout !

La deuxième, 20th century Boys de Naoki Urasawa, nous conte également l’histoire d’un groupe d’enfants (et je me rends compte que le troisième manga que j’ai choisi en parle aussi … faut croire que ça m’angoisse plus que le reste). Mais, la différence ici est que l’histoire se déroule sur plusieurs périodes, à savoir leur vie d’adultes et leur enfance ensemble. Je m’explique : lorsqu’ils étaient enfants, ces garçons s’amusaient à se désigner comme protecteurs du monde en écrivant des histoire dont ils étaient les héros. Or, des années plus tard, l’une des menaces décrites autrefois dans leur cahier d’aventures se produit vraiment. Peut-être est-ce un coïncidence, se disent-ils. Mais, lorsque le symbole qu’ils dessinaient aussi à cette époque apparait sur une porte, les choses se compliquent et la fiction semble rattraper la réalité …

Enfin, le troisième mange et dernier ouvrage que je vous conseille est Erased, de Kei Sanbe. Vous l’aurez compris, nous allons encore parler d’enfants. Mais, cette fois aussi, les adultes sont de la partie ! Cependant, il ne s’agit pas ici d’évoquer deux époques en parallèle, mais de faire des « voyages dans le temps ». En effet, le héro de cette histoire est un homme possédant un don assez particulier : à chaque fois qu’un drame se produit près de lui, il est projeté quelques minutes en arrière jusqu’à ce qu’il parvienne à éviter la catastrophe. Il n’a aucune emprise sur cette faculté et doit la « subir » à chaque fois, mais, heureusement, cela ne le renvoie pas bien loin dans le passé. Sauf qu’un jour, après avoir été percuté par un camion et avoir vu resurgir des souvenirs d’enfance, il retourne des années en arrière ! Le voilà redevenu un enfant ! Que s’est-il passé de si grave à l’époque pour qu’il se retrouve là ? Ce sera à lui de le découvrir et de l’empêcher !

Et voilà ! J’ai essayé de faire court, mais le résultat n’est pas toujours aussi bref qu’escompté … Ceci étant dit, nous espérons que nos conseils vous seront utiles ! Si vous avez de bonnes lectures d’horreur ou d’angoisse à partager avec nous, n’hésitez pas surtout !

Calliope png

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s