Conseils, Ecriture

S’aimer ne suffit pas pour créer un couple!

Nous nous retrouvons pour la troisième semaine sur la littérature romantique. Je dois vous avouer que je ne suis pas très à l’aise avec ce thème. Mais, vous nous l’avez proposés, nous disposons! Parlons de l’écriture romantique.

Je ne suis pas hostile à ce genre, souvent déroutée par  son l’écriture, je ne le maîtrise simplement pas. L’impression d’être enfermée dans des schémas me donne des difficultés à me lancer dans ma propre histoire! Cependant, cette lacune s’est révélée très intéressante pour écrire cet article. Me servant des doutes et des stéréotypes, j’ai pu réfléchir à la manière de les dépasser.

Avant de commencer, je me dois de remercier Disney (et la plupart des lectures destinées à un public adolescent) pour la création d’une image binaire du véritable amour: Un coup de foudre hétérosexuel menant aux sacrifices des protagonistes pour l’être aimés! Sur le premier point, je pense que notre société a évolué, même s’il reste énormément de chemin (du moins, je l’espère!).  Sur le deuxième point, il est primordial de se questionner.

[Je n’aborde pas délibérément la question de la représentation de l’homme fort qui sauve la fragile femme, identifiée uniquement à travers lui. Il nous faudrait un thème entier consacré à la création de personnages féminins. ]

Heureusement, Calliope nous a fait un très bel article contre les stéréotypes dans la naissance des relations amoureuses. Je vais donc suive le pas sur leurs développements. Tout d’abord, il faut sortir des représentations sexistes pour les hommes et les femmes, un dominant et un dominé, des comportements distincts très définis… Chaque personnage est différent, à sa propre sensibilité et ne correspond pas à la vision: prince charmant fort et princesse dévouée. Pour donner leur donner du corps, détachez vous de ces stéréotypes. Si le sexe donne des problématiques propres à chaquess individu, il n’est pas source de clivage.

téléchargement

Pour moi, il y a trois questions à se poser avant de se lancer dans l’écriture d’une romance:

  • Quelles sont les éléments extérieurs qui définissent mes protagonistes? 
  • Quelles sont leurs rêves? Leurs motivations? Leurs failles? 
  • Quel est mon type de romance?

Je pense qu’il est important de se poser pour définir le contexte et l’évolution des relations. Que votre histoire soit triste, délicate, noir… Elle doit être empreinte de réalisme sur les relations entre les Hommes.

Trop souvent, les intrigues romantiques ne laissent pas les personnages se développer pleinement. Une bonne histoire ne peut pas uniquement se construire autour de: ils s’aiment mais ils ne peuvent pas vivre leur amour parce que… Il n’est nécessaire d’avoir de véritable enjeu dans leur relation. Chaque personnage doit se projeter dans l’histoire individuellement de son partenaire ( ou de ses partenaires en cas de polyamoureux)!

Pour illustrer, je pense au personnage de Peta dans Hunger Games. Son personnage est drôle, attachant et courageux. Mais il ne se définit qu’à travers Katniss. Toutes ses actions et ses choix sont faits en fonction de ses besoins à elle. Or, cela rend leur relation fade, prévisible et non réaliste. Il n’est jamais souhaitable que quelqu’un vive à travers une autre. Aimer ne signifie pas se perdre dans l’autre! Un couple est composé de deux personnes, qui certes s’unissent pour affronter la vie ensemble, mais restent deux identités distinctes avec des besoins et des envies. Une belle histoire d’amour n’est pas un frein à l’épanouissement individuel de l’être aimé. Peta peut aimer Katniss mais se battre pour sa famille (On est d’accord,  il s’en manque complètement de perdre ses parents?), il peut avoir peur de risquer sa vie…

Et cela est valable pour des histoires plus réalistes. Prenons un des exemples souvent repris dans la littérature: Tout quitter comme preuve irréfutable d’amour. Vraiment? Je ne suis pas sûre de continuer à aimer quelqu’un qui a abandonné ses rêves. Est-elle toujours la même personne? La vie est faire de compromis! Un couple solide tient sur le dialogue, l’échange, la compréhension… Une fois que vous avez cette idée en tête,, vous pouvez jouez sur ces nuances pour écrire votre intrigue. L’équilibre peut se retrouver chamboulée avec les actions de vos protagonistes ou des événements qui le détruisent.

51AbW8DKNDL._SY355_

Pour comprendre cela, je vous conseille vivement de regarder le film LaLaLand de Damien Chazelle. Nous n’avons pas encore parlé de l’écriture de scénarii, pourtant c’est souvent de très bons exemple d’écriture de personnages. Le réalisateur et scénariste, nous propose deux personnages Mia et Sebastian qui tombent follement amoureux. Tous deux artistes, ils se retrouvent emprisonnés dans leur choix pour poursuivre leurs rêves. Ils finissent pas se séparer. Classique! Or, ce que je trouve magnifique dans ce développement est la vision non binaire. En effet, cette séparation intervient uniquement par le manque d’échange des protagonistes.  Ils n’ont pas parlé de leurs ambitions, leurs peurs… Une fin où ils sont toujours exemple si d’autres routes avaient été prises nous est proposé. (C’est un peu la fin alternative « Qu’aurrais-je fait si j’étais moins bête?« . Pourtant, leur séparation n’est pas une fin en soi, ils ont réussi leurs vies et se sont reconstruit.

Et cet exemple me permet d’en venir au deuxième point pour moi capital: les protagonistes sont humains!  Aimer ne suffit pas à créer une relation de couple. Il faut se découvrir, travailler, affronter les obstacles… Un personnage va avoir son caractère et ses envies. Il ne change pas du jour au lendemain. Le stéréotype du bad boy/ bad girl qui change totalement par amour n’existe pas. Et entrerait même plutôt dans le cadre d’une relation toxique (Coucou Christian Grey!). De plus, des choix égoïstes ne vont pas disparaître l’amour. Qui n’a jamais fait d’erreur? Il faut se mettre à la place de ses personnages et visualiser les dilemmes de la vie. On peut aimé quelqu’un mais faire un choix la rendant plus facile.

 

xAlfred_de_Musset_-_On_ne_badine_pas_avec_l_amour.jpg.pagespeed.ic.scfzfbK22tLe dernier point que je voudrai aborder avec vous et le type de relation. Il n’existe pas une manière d’aimer. Elles sont autant que le nombre d’individus sur terre. Toutes les relations ne sont pas des romanes, des coups de foudre, de longue durée, simple… Il ne faut pas confondre amour et attirance (les deux sont biens! ^^) Les relations peuvent être charnelles et juvéniles, Roméo et Juliette, d’admiration, Ginny Wesley et Harry Potter, sociologique, On ne badine pas avec l’amour de Musset…

Je pense qu’en prenant en compte ces éléments, il est possible d’écrire des personnages et des intrigues crédibles. Mais mon ultime conseil est de lâché prise! C’est la meilleure manière d’écrire des histoires intenses et qui nous fassent rêver. Laissez vous guider par une Valse!

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous inspirera, notamment pour le jeu d’écriture: créons des couples ,en collaboration que nous avons lancé. N’hésitez pas à partager vos conseils (et vos stéréotypes préférés!).

Nous nous retrouvons la semaine prochaine pour des conseils de lecture sur le thème

En attendant, bonne fin de semaine à tous!

Uranie

2 réflexions au sujet de “S’aimer ne suffit pas pour créer un couple!”

  1. Je pense que beaucoup des problèmes que tu cites se présentent quand le couple est écrit pour mettre en valeur seulement un des personnages. Du coup l’autre personnage est réduit à une sorte de pantin amoureux sans personnalité…

    J'aime

    1. Oui, c’est l’un des problèmes. Seul le personnage « principal » du couple est travaillé. Je trouve aussi que les romances sont souvent très binaires et manquent de nuances. Mais je pense ne pas lire suffisamment ce genre de livre pour avoir une vision globale. Si tu as des livres à me conseiller, je suis preneuse.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s