Conseils, Ecriture

Comment trouver l’équilibre entre surnaturel et rationalité? Conseil sur le fantastique

La semaine dernière, nous tentions de définir le genre fantastique face aux nouvelles formes de littératures. Si l’exercice nous a donné quelques mots de têtes, nous sommes contentes d’avoir des retours positifs. Il est désormais temps de vous donner des conseils pour vous lancer dans son écriture. Aujourd’hui, je vous propose de traiter de la rationalité permettant à Calliope de nous parler du déroulement de l’intrigue dans cette temporalité.

images.jpgAvant de commencer à jeter des mots sur votre page blanche, il est primordial de réfléchir au postulat de votre récit. Si vous faites le choix du fantastique, vous devez projeter votre imaginaire dans notre monde. Il faut donc impérativement se poser la question suivante: Comment introduire un élément surnaturel n’impactant pas la cohérence de la réalité? les

Les termes semblent antinomiques, pourtant ils sont l’essence de votre récit. Il faut trouver l’équilibre entre l’exposé du monde réel et un élément surnaturel. Pour cela, il est primordial de définir votre univers réaliste et d’y introduire un élément ambiguë.

L’intégration d’un élément surnaturel dans la réalité: 

Pour vous assurer de rester dans le genre, vous devez contenir votre intrigue dans le réel. Pour cela, votre premier travail sera de définir les circonstances dans lesquelles votre élément imaginaire va intervenir. Or, cela peut se révéler plus difficile qu’il n’y parait. En effet, pour simplifier le récit ou pour répondre aux exigences de votre intrigue, vous pourriez être tentés de modifier légèrement la réalité. Or, ce n’est pas les aspirations du fantastique. Je vous propose donc de réfléchir en amont au contexte de votre histoire.

  • Epoque et lieu: L’essor du genre se situe entre la fin du XVIIIème et le XIXème. La plupart des oeuvre de fantastiques sont donc contemporaines à cette époque. Cependant, toutes les temps peuvent servir de fond de toile à votre récit. Il peut-être intéressant de jouer avec les connaissances non acquises d’une époque lointaine ou encore sur les nouvelles technologies. Dans les deux cas, vous devrez réfléchir à la manières dont l’élément surnaturel pourra s’insérer dans les époques au vue des connaissances, de la spiritualité, des éléments à disposition des protagonistes pour le découvrir, faire des recherches… Chaque temps dispose de ses propres concepts surnaturel, sa propre sensibilité, ses croyances, ses superstitions… Pour renforcer le réalisme, il faut prendre en compte tous ces éléments. Par exemple, au Moyen Age, la sorcellerie était admise et diabolisée. Contrairement à notre époque, qui le relaie au rang de folklore. Ainsi, deux protagonistes de chacune de ces temporalités ne réagiront pas et de l’interpréterons pas de la même manière l’élément surnaturel.
  • Les personnages: Cet argument est directement en lien avec le second point primordial pour assurer la rationalité du récit. Chaque protagoniste va réagir différemment au vu de son époques et de ses mœurs. A fortiori, dans le concept de réalité, les êtres humains ne sont pas confronté à des éléments surnaturels. Dès lors, son apparition dans leur monde va les chambouler, les pousser dans leurs retranchements… Ils vont chercher à rationaliser les événements. Quand bien même, l’un des protagonistes est plus enclin à accepter une réalité magique, il ne peut s’y confronter sans s’y heurter.
  • Le thème: Le fantastique induit l’introduction d’un élément surnaturel. Ainsi, il est important de définir un thème à aborder et de s’y contenir. L’univers se peut proliférer de manifestations magiques de tout genre. Le lien avec la rationalité en serait rompu. Dans la littérature, le plus souvent, l’irréel intervient à travers un objet. C’est un mécanisme simple pour traiter le récit fantastique tout en restant réaliste.
!  Attention aux fictions historiques qui nécessiteront beaucoup de recherches !

clock-1019636_960_720.jpg

Les éléments permettant le doute sur l’irréel:

Le deuxième élément essentiel pour garantir le récit fantastique est l‘ambiguïté de la situation. Dans ces lectures, la jouissance résulte sur le doute émanant du dénouement de l’intrigue. Nous devons finir le récit en nous demandant si les événements relevés réellement du surnaturel ou non. Pour cela, il est primordial de réfléchir à une explication réaliste. Cette solution n’a pas besoin d’être explicite dans le récit. Il peut même être très intéressant de laisser le lecture la trouver par lui même. Cependant, elle doit exister. Vous devez donc faire attention de laisser place à l’interprétation.

Pour cela, il ne faut pas rendre la situation improbable. C’est ce qui est si dur avec le fantastique. Vous devez introduire du surnaturel mais laissant le contexte et les éléments entourant l’intrigue pouvant être réalisable avec des circonstances réelles.

Je vous propose de vous donner des indices pour mette en place cette rationalité:

  • Vérifier les conditions matérielles de la réalisation: Même si cela n’est pas décrit dans le récit, faite vous un pense bête pour vous assurer que toute l’intrigue est faisable dans les circonstances de votre récit
  • Introduction d’un personnage rationnel: Vous pouvez mettre en place un personnage qui sera la pierre angulaire de votre rationalité. Il sera présent pour représenter le scepticisme de votre intrigue et proposer des alternatives réelles aux événements.
  • Faire le déroulé d’une explication logique: Vous pouvez faire le choix de présenter au lecteur une explication explicite de chaque théorie surnaturel/réelle.
  • Mettre un doute sur la fiabilité des événements surnaturels: L’une des manières de faire douter le lecture est de remettre en cause le récit par lui-même. Ainsi, le lecteur ne sera pas certains de sa propre lecture et de sa propre analyse. Cette méthode peut-être réalisée par différents procédés: remettre en cause la stabilité psychologique du personnage, mettre en lumière un trucage, des événements trop absurdes… Cet élément est plus adéquate aux fins de récit pour apporter un retournement de situation. Cependant, cela ne doit pas complètement exclure la piste surnaturelle.

Encore une fois, tout est dans la nuance.

Mat2.svg (1)

J’espère que ces recherches vont aideront dans vos récit fantastique. Je dois dire que toutes ces recherches me donnent énormément d’idées pour mes écrits futurs… N’hésitez pas à nous partager vos questions ou vos conseils.

Je vous dis à très bientôt !

Uranie

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s