Lecture, Lecture commune

Lecture Commune #01 : Silo ~ Chapitre 3 : Le bannissement

Troisième semaine de lecture commune, il est temps de parler du chapitre : Le bannissement. Contrairement à la seconde semaine, j’ai eu énormément de mal à  le commencer. Bon, pour être honnête, cela tient principalement au fait qu’être obligée, me donne envie de faire le contraire … (mais je le reconnais, et c’est déjà bien)! Mais cela tient également au fait que j’ai dû mal à entrer dans l’histoire. Avec cette semaine, j’arrive à la 260ème page (ed. Actes Sud 2013), et j’ai l’impression d’enchaîner les prologues … Je me demande si Calliope a le même ressenti !

Silo

! Nous avons essayé d’éviter les spoilers. Mais, pour commenter le chapitre, il est nécessaire de donner certaines informations. Donc si vous voulez le lire, sans informations aucunes, ne continuez pas cet article et revenez nous donner votre avis plus tard 🙂 !

 

Uranie » J’ai beaucoup moins de choses à dire sur ce chapitre. Je ne vais pas vous embêter  avec les maladresses que j’ai déjà évoquées la semaine dernière. Je suis extrêmement déçue par ce chapitre. Si j’avais trouvé des points positifs pour le deuxième, cette fois, la liste est dure à établir.

C’est long … terriblement ! Il y a énormément de détails superflus. Pour une oeuvre de 600 pages, c’est embêtant. Et encore, cela pourrait passer, si l’intrigue ne patinait pas. Nous enchaînons avec de longues descriptions. Puis, tout à coup, tout bascule dans l’action, donnant suffisamment de détails pour savoir à l’avance le déroulé des événements. D’ailleurs, pourquoi choisir un titre si explicite ?

De plus, il est énervant de découvrir la psychologie des personnages quasiment uniquement à travers la personne qu’ils ont ou qu’ils aiment. Je ne suis pas contre les histoires d’amour, mais à ce point … Surtout les coups de foudre éclair ! Et dans ce sens, je suis très déçue par le personnage de Jules. Femme forte, indépendante, qui se liquéfie en étant trop proche d’hormones mâles … Cela ne correspond absolument pas à son caractère méfiant. Elle a absolument le droit d’éprouver du désir. Ce n’est pas ce que je remets en cause. Mais se faire consoler par un inconnu … et pourquoi pleure-t-elle toutes les larmes de son corps ? Contrairement à Holson qui était resté stoïque ? Les personnages sont des stéréotypes d’eux-même. Les gentils sont beaux et les méchants ont les dents de travers … Sérieusement ?

Heureusement, la fin est surprenante. Et nous avons, ENFIN, l’impression de rentrer dans l’intrigue. Ce qui donne tout de même envie de lire la suite. Mais, ce n’est pas normal d’apprécier les quinze dernières pages de chaque chapitre …

Vous me trouvez peut-être un peu dure ? Je me suis posée la question. Je pense honnêtement que je n’aurais pas poursuivi la lecture si nous n’avions pas cette lecture commune. Pourtant, je me suis faite deux réflexions. La première est qu’il s’agit d’une auto-publication. Outre le fait qu’il faut avoir énormément de courage, cela prive d’une aide précieuse. Il est extrêmement difficile de voir ses propres failles dans son écriture. Peut-être les deux autres tomes seront plus probants. De plus, je suis dans une période où je me questionne énormément sur les stéréotypes dans la littérature. Je n’arrête de lire ou écouter des podcasts sur la question. Peut-être que mes réflexions rendent mon regard plus aiguisé. Ce roman n’est peut-être pas tombé dans mes mains au bon moment …

Je promets d’essayer de trouver plus de qualités la prochaine fois ! »

 

Calliope png

« Contrairement à Uranie, mon avis sera quand même positif. Cependant, je dois bien admettre que je la rejoins sur de nombreux points et le premier d’entre eux est que ce chapitre n’est qu’un prolongement du prologue (comme le chapitre deux). On a clairement l’impression que l’intrigue va vraiment démarrer dans le chapitre suivant (espérons que ce soit le cas d’ailleurs …). Je trouve cela vraiment dommage car, même s’il est important de poser les bases de l’histoire pour ne pas perdre son lecteur, cela fait beaucoup de redondance pour peu de contenu finalement. Comme évoqué dans mon avis sur le chapitre 2, la visite du Silo a été survolée alors qu’il aurait été intéressant de se pencher davantage sur le fonctionnement de la communauté. Mais, à la place de cela nous avons eu le droit au cheminement de deux âmes égarées et attirées l’une vers l’autre. Bref, je ne vais pas réécrire mon avis précédent, alors retenez-en simplement que la lecture était longue, et concentrons nous sur ce nouveau chapitre !

Malgré ses défauts, je l’ai tout de même trouvé plus prenant que les précédents. Mais, cela peut s’expliquer par le fait qu’il est centré sur le personnage de Juliette et que j’avais hâte de la voir en action ! Je l’apprécie pour le moment et j’ai hâte de voir ce qu’elle va devenir par la suite (mais je rejoins Uranie sur la romance éclair, ça ne semblait pas utile et leurs liens ne peuvent pas être si forts que ça …). Et, au passage, j’espère que ce chapitre était là pour clore les explications et permettre à l’histoire de passer la seconde !

L’intrigue prend une tournure encore plus sombre, et elle a l’air d’être partie pour se complexifier. N’est-ce qu’une impression ? Un fol espoir ? Je me pose vraiment la question car, malheureusement, le DIT reste le service malfaisant par excellence, avec un homme horrible à sa tête (et quand je dis horrible, c’est aussi bien moralement que physiquement, ce qui est d’un cliché …). Mais, j’essaie de me dire que cela va servir l’histoire et que nous aurons des explications un peu plus tard car je refuse de croire que cet homme soit simplement un « méchant » et qu’il agisse juste pour faire le mal. Espérons qu’il soit un peu plus nuancé par la suite !

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé la fin de ce chapitre ! Si vous l’avez lue, vous savez qu’elle n’est pas aussi fatale que les deux premières, ce que je trouve parfait ! (et pourtant, le premier paragraphe nous laisser penser l’inverse …) Clairement, tuer le personnage phare de ce chapitre, encore une fois, aurait été une erreur et m’aurait dissuadé de lire la suite (je ne me voyais pas lire l’histoire d’un nouveau personnage qui aurait, lui aussi, découvert la vérité sur le casque et son écran, et qui aurait fini au nettoyage, etc.). Il est intéressant de voir comment réagissent différentes personnes devant la même situation, mais là c’était suffisant. L’auteur réussi donc à relever un peu le niveau et à nous intriguer suffisamment pour nous donner envie de lire la suite (mais, quand je vois qu’Uranie serait prête à abandonner, et que l’idée m’a aussi effleuré, j’espère que le reste sera à la hauteur !).

Et vous, qu’avez-vous pensé de ce chapitre ? Une petite déception ? Un regain d’espoir ? N’hésitez pas à partager votre ressenti avec nous ! « 

 

Index :

Chapitre 1 : Holston

Chapitre 2 : Le bon calibre

Chapitre 3 : Le bannissement

Chapitre 4 : Le déliement

Chapitre 5 : Les naufragés + Epilogue

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s