Lecture, Lecture commune

Lecture Commune #01 : Silo ~ Chapitre 2 : le bon calibre

Nous nous retrouvons pour la deuxième semaine de la lecture commune. J’ai calculé, nous allons nous retrouver ainsi pour les six prochaines semaines. Je dois dire que j’aime beaucoup le concept. Il est très intéressant de lire en sachant qu’une critique du chapitre devra être faite. Cela permet de se poser différentes questions et d’aborder le déroulé de l’histoire sous un œil plus aiguisé. J’espère que Calliope apprécie autant que moi (*Calliope* : « Oui oui, je confirme ! J’aime beaucoup ce concept ! »). N’hésitez pas à nous proposer la prochaine lecture !

Silo

! Nous avons essayé d’éviter les spoilers. Mais, pour commenter le chapitre, il est nécessaire de donner certaines informations. Donc si vous voulez le lire, sans informations aucunes, ne continuez pas cet article et revenez nous donner votre avis plus tard 🙂 !

Calliope png« Long et sexiste. Voici les premiers mots qui me sont venus à l’esprit à la fin de ma lecture (mots que j’ai tout de suite partagé avec Uranie, ce qui a lancé une discussion nous confortant mutuellement dans nos impressions). Je dois bien vous l’avouer, je suis déçue de ce chapitre. Et pourtant, il avait du potentiel ! Son objectif évident était de nous faire découvrir le fonctionnement du silo, chose que l’on attendait avec impatience. Or, si certaines stations sont évoquées (et j’insiste bien sur le mot « évoquées »), d’autres sont fatalement laissées dans l’ombre (bon, ça ok, on ne peut pas tout nous expliquer d’un coup). Mais, le véritable problème est que ce qui nous est présenté ne l’est que de façon survolée. J’ai trouvé ça véritablement dommage car on nous met l’eau à la bouche en nous indiquant que les personnages vont s’arrêter à tel ou tel endroit, et finalement tout est centré sur leurs actions (banales, il faut le dire car ils ne font que discuter, manger, et dormir) plutôt que de nous expliquer comment cela fonctionne, quelle hiérarchie existe ici ou là, l’apport de ce service pour le silo, etc.

Par ailleurs, je trouve qu’il n’y a pas de personnage vraiment accrocheur dans ce chapitre (quoique …). La Maire Jahns, par exemple, perd tout son charisme à mes yeux. Il aurait été mieux de se baser sur un autre point de vue car, elle qui donnait l’impression d’être une femme forte et pleines de convictions, a tout simplement l’air d’une grand-mère qui part en randonnée et qui souffre de cet effort physique soudain … Quant au pauvre adjoint Marnes, il reste trop dans l’ombre. Et, pas seulement à nos yeux. Même ses concitoyens se contente de le nommer l’adjoint ! L’adjoint ! Il a un nom et un prénom quand même, pauvre homme ! J’ai trouvé ça vraiment dommage, surtout que ce protagoniste est plein de potentiel et déjà très intéressant (on s’attache plus à lui qu’à la Maire Jahns). Mais, peut-être est-ce volontaire et il est possible que nous ayons quelques surprises par le futur … (tout du moins je l’espère !)

Le DIT, que dire de lui … Tout simplement que c’est une grosse caricature. Je n’ai même pas besoin de m’expliquer car vous comprendrez tout de suite en découvrant ce service du silo.

Finissons tout de même sur une note positive concernant les personnages : j’avoue avoir été intriguée par Juliette. Là encore, je vais éviter de vous en parler car je risquerais de vous spoiler, mais elle me plait bien cette petite !

Pour en revenir à ce que je disais au début, ce chapitre est sexiste. Est-ce non intentionnel ? De simples maladresses ? Quand bien même, cela reste dérangeant (et ce, même si ce n’est, fort heureusement, pas au point d’être misogyne).

Enfin, je déplore le manque de suspense et l’absence de surprise de cette fin de chapitre. De mon point de vue, elle était évidente (et puis, elle participe à l’établissement d’une société manichéenne, ce qui est regrettable …).

Malgré tous ces points négatifs, j’ai hâte de savoir ce que nous réserve la suite de ce roman ! (j’en ai tellement entendu parler en bien que je ne veux pas déjà me laisser décourager !)

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? »

 

Uranie

 » Tout d’abord, j’ai trouvé ce chapitre moins prenant que le premier. Si ce dernier servait à nous plonger dans le suspense, celui-ci est clairement là pour planter le décor et nous raconter le mode de fonctionnement du Silo. Je pense que ce chapitre met en lumière la manière dont les révoltes se forment progressivement, ce qui est intéressant.

Nous suivons le point de vu de Marie Jahns, la Maire du Silo. J’aime beaucoup ce type de narration alternée entre plusieurs personnages (ceux qui lisent mon histoire peuvent en attester ^^). Cependant, je n’ai pas accroché avec ce personnage. Je l’ai trouvé très fade, passif … à tel point que j’ai eu du mal à éprouver de la compassion, pour son passé et ses péripéties. Pour moi, la mise en lumière de cette banalité du mal, décrite par Hannah Arrendt, reste en suspens, sans rentrer, ni sortir du sujet. La situation est juste décrite, sans justificatif ni réelle psychologie du personnage, uniquement à travers la plainte.

Peut-être que cela est un choix de l’auteur pour mettre en lumière le réel protagoniste de ce chapitre, Marnes. Au contraire de la Maire, la vie de l’adjoint du shérif est guidée par ses propres choix. S’il le fait toujours dans les règles imposées par le Silo, il n’hésite pas à énoncer ses doutes, ses sentiments, ses convictions et à mener ses actions en conséquences. En quelques pages, j’ai ressenti du respect et de l’empathie pour cet homme de l’ombre, présentant pourtant toutes les qualités d’un véritable héro. De plus, c’est un personnage avec beaucoup d’humour, et c’est mon petit point faible. ^^

Cependant, j’ai été très déçue par la tournure que prenait l’organisation au sein du Silo. Tout d’abord, la « chute » du chapitre était extrêmement prévisible. Cela rend toutes « les indices » et la mise en place très redondants. L’événement m’a plus procuré un « ENFIN » que « OH NON… ». De plus, j’étais très emballée lors du premier chapitre par la mise en place non-manichéenne de la dystopie. Peut-être que le DIT (service en question) a ses raisons d’agir ainsi, mais il apparaît très facile de lui donner ce mode de fonctionnement et de mentalité. A mon goût, il aurait intéressant de travailler sur quelque chose de plus subtile.

Dernier point, non des moindres, l’auteur accumule les maladresses sexistes. Pourquoi, les personnages féminins, montrant un caractère et des compétences spectaculaires, doivent-elles toujours être « particulièrement belle » ? Si leurs visages n’étaient pas symétriques, cela les empêcheraient de sauver tout le monde ? Les autres personnages ne les auraient pas remarqué malgré, leurs actions époustouflantes? De plus, quand ce même personnage, Juliette, dit « Je suis votre homme », soit on écrit « Homme », soit on écrit « femme » (voir le texte original). De plus, des réflexions sur la différentiation des modes de pensées m’ont laissées perplexes. « C’est un homme, il a besoin de… », « Il agit comme un homme… »… La société du Silo n’a pas l’air d’être organisée à travers une répartition des tâches ou des relations sociales selon les sexes. Au nombre des insurrections, nous pouvons penser que le Silo existe depuis un moment (que cette société soit imaginée ou réelle). Donc, il est difficile d’envisager que tant de stéréotypes soient si durement implantés. Ou bien, l’auteur considère que ce sont des comportements biologiques, qui n’ont rien à voir avec le déterminisme social. De manière générale, tous ces éléments sont  bien dommage pour un texte écrit en 2011.

Je m’interroge également sur le titre du chapitre. Est-ce la manière de choisir les armes? Par rapport au geste de Marns dans le DIT? De qui est le véritable détenteur du pouvoir? Donnez vous vos théories! 🙂

(*Calliope* : Concernant ce titre, je pense qu’il y a une métaphore entre le choix des aiguilles à tricoter pour éviter de faire un pull trop lâche ou trop serré, et le choix du shérif qui devra contribuer au bon ordre du silo en étant tout à la fois ferme, compréhensif et diplomate)

Ce que j’attends pour la suite de la lecture? Un peu d’originalité…  »

Lecture Commune, Silo :

Chapitre 1: Holston

2 réflexions au sujet de “Lecture Commune #01 : Silo ~ Chapitre 2 : le bon calibre”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s