Conseils, Ecriture

Le casse tête du premier chapitre

Nous nous retrouvons pour le second article de conseil pour débuter une fiction. La semaine dernière, Calliope nous a parler de sa vision pour intéresser le lecteur. Elle nous aide à trouver l’équilibre entre écriture pour le lecteur et pour soi.

Aujourd’hui, je vais essayer de vous parler des différentes manières de commencer une fiction. Il n’est pas évidant de choisir son angle d’attaque. Il faut à la fois donner suffisamment de détails pour permettre au lecteur de se transporter dans votre texte, sans pour autant l’ensevelir. Il n’y a pas de bonnes méthodes. Cela dépend de votre écriture et de ce que vous voulez transmettre. Pour faciliter la lecture, j’ai décidé de faire une liste des erreurs à éviter, pour d’ensuite donner quelques techniques. J’espère que cette article vous aidera.

  • Les erreurs à éviter:


    Le chapitre encyclopédique: Quand on débute une fiction, il est tentant de donner tous les détails de notre univers. Or, cela est souvent indigeste. Trop d’informations empêchent l’imagination de faire son travail. Il faut trouver l’équilibre, ne pas avoir l’impression de lire un manuel scolaire ou un descriptif détaillé de vos personnages.


    N’utilisez pas un style que vous ne maîtrisez pas: Les premières lignes seront les premières impressions du lecteur. S’il faut s’entraîner et travailler vos lacunes, je vous conseille de ne pas le faire pour le premier chapitre. Afin de vous montrer sous votre meilleur jour et donner envie au lecteur de vous suivre. Utilisez un style littéraire que vous maniez avec subtilité. Vous serez libre par la suite de tenter des choses.


    Ne dévoilez pas toute l’intrigue: Lorsqu’on a une idée dans la tête, il est tenté de la coucher directement sur le papier. Or, la lecture est une découverte au fil des pages. Essayez de diluer les informations et l’intrigue au fur et à mesure des pages pour étonner votre lecteur.


    Se lancer sans réfléchir à l’ambiance de la fiction: Le premier chapitre sera le ton de votre histoire. Seras t-il Noir? Comique? Sentimental? Féerique?  Il est important de planter le décor. Par exemple, si vous voulez écrire une scène d’horreur (au sens large). Deux méthodes peuvent-être utilisées. La première est de mettre en place une atmosphère angoissante, mystérieuse. L’appréhension fera monter la peur chez votre lecteur. Ainsi, le chapitre sera plongé dans l‘action de l’horreur. A l’inverse, si vous voulez le surprendre, établissez un décor réconfortant, dans lequel le lecteur se sentira bien. Ainsi, vous pourrez retourner la situation avec un événement insolite et jouer sur les contrastes, presque absurde, de la scène.


    Ne pas réfléchir au point de vu et au temps: Le choix du point de vue déterminera le type d’informations que vous allez livrer au lecteur. Il est donc important de savoir si vous allez suivre l’histoire à travers les yeux d’un personnage. Cela donne une vision unique de votre histoire. Ce procédé est très utile pour jouer avec les sentiments et l’empathie. Ou bien choisir le point de vu omniscient, qui permet d’avoir une vision large de votre histoire, et de jouer sur les contrastes. De plus, faites très attention à la concordance des temps. Si vous avez des doutes, utilisez le présent. C’est efficace et vous éviterez les erreurs.

L'art_de_reconnaître_les_styles_-_le_style_Louis_XIII_(1920)_(14584347778)

  • Les manières de commencer une fiction


    –  L’introduction sur un personnage: C’est la méthode la plus utilisée. Il s’agit de suivre le dérouler des actions d’un personnage. Le plus souvent, le protagoniste découvre ou vie l’élément central du texte, ce qui permet au lecteur de le découvrir à travers ses yeux. Ce procédé est très pratique. Il permet de s’attacher à un personnage et de diluer les informations. De plus, il permet d’utiliser les émotions pour créer l’atmosphère de son chapitre.


    La description d’une scène: Voici la seconde méthode la plus fréquente pour débuter une fiction. Il s’agit de décrire une scène, un événement. Cette technique permet de mettre en lumière, le décor, les personnages, l’intrigue… Il faut cependant faire attention de ne pas tomber dans le chapitre encyclopédique.


    Une scène d’action: J’aime beaucoup cette méthode. A titre personnel, je trouve quelle permet de palier à de nombreuses difficultés évoquées plus haut. Si vous entrez directement dans l’action, vous échappez au chapitre encyclopédique. Cela permet de donner les informations au fur et à mesure de la scène. Vous aurez beaucoup de manière de diluer l’informations par le décor, les dialogues, les réactions… Cette technique permet de plonger directement votre lecteur dans votre univers.


Recherches_sur_les_ossemens_fossiles_découverts_dans_les_cavernes_de_la_province_de_Liège_BHL43577227Faire le choix d’un personnage fort: Ce procédé revient au même que le précédant, mais cette fois, il s’agit de se concentrer sur un personnage. Ce dernier devra montrer des caractéristiques qui vont attacher le lecteur et lui donner envie de le suivre. L’identification dulecteur permettra de le plonger dans votre univers.


La note de l’auteur: Je n’ai pas trouvé d’autre nom pour le procédé. Elles sont de deux sortes. La première est quand l’auteur parle directement au lecteur, comme Lemony Snicket dans les orphelins Baudelaire. La deuxième est plus subtile. Il s’agit d’écriture un texte anonyme où l’on ressent l’intention de l’auteur de s’exprimer sur son texte. Larchipel du chien de Philippe Claudel est un très bon exemple. Cette technique permet de présenter sa fiction, l’atmosphère, ce que l’on veut dire. Il faut suffisamment maîtriser l’écriture pour ne pas sortir le lecteur de la fiction. Je conseille un style très poétique pour garantir l’effet.


– Faire une scène introductive: Il s’agit de présenter une scène antérieure ou sous autre angle que celui utilisé dans le reste de la narration. Cette méthode permet plusieurs choses:

  1.  C’est l’occasion de donner des informations primordiales pour le reste de la lecture sans tomber dans le chapitre encyclopédique
  2. Cela permet de créer du suspense, par l’introduction d’une situation le questionnant sur le reste de l’intrigue
  3. Il permet de rentrer directement dans l’histoire et de plonger le lecteur dans son univers

    Le prologue: Il s’agit d’une phase introductive, de préface . A la différence des procédés qui sont cités, l’énonciation du nom permet au lecteur de se situer dans le texte. Il sait que cette partie n’est pas une partie intégrante de l’oeuvre.


    Chercher une introduction originale: Là, vous allez me dire, cela ne nous aide pas. Je vous l’accorde. Mais je ne peux pas vous donner une liste fermée de techniques. Déjà, je ne peux pas toutes les énoncer. Et surtout, chaque écrivain va avoir sa propre méthode. Ne vous enfermez pas dans des règles d’écritures. Trouvez les votre. Votre chapitre suivra votre originalité. Vous pouvez créer un quatrième mur, commercer par un poème, une scène absurde, une scène sans lien avec votre fiction, écrite par quelqu’un d’autre… AMUSEZ-VOUS!

J’espère que cette liste vous sera utile et que je n’ai rien oublié. N’hésitez pas à poser des questions ou donner vos propres conseils. Je serais ravis d’y répondre. Nous nous retrouvons la semaine prochaine avec les conseils de lecture pouvant pour inspirer sur la question!

Uranie

3 réflexions au sujet de “Le casse tête du premier chapitre”

  1. Merci pour cet article ^^
    Je trouve que le premier chapitre est le plus difficile à écrire ! Personnellement, je souffre du syndrome du « premier chapitre qui ne sert à rien », et que je finis souvent par supprimer au moment la relecture (bon en vrai ça ne sert pas à rien, ça m’aura au moins aidé à planter le décor dans ma tête ^^’)

    J'aime

    1. Je connais bien cela… Je pense que nous avons tous besoin de poser par écrit ce qui flotte dans notre esprit pour ensuite continuer. C’est pour cela, que désormais, je commence avec une séance en mouvement. Cela m’évite de reproduire les erreurs du passé ^^

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s