Conseils

Construisons une dystopie!

Après avoir défini la forme littéraire (ici), il est l’heure de se mettre au travail et de créer sa propre dystopie. Le travail n’est pas simple, il y a mille et une façons de penser cet univers. Après avoir fait quelques recherches, je me suis rendue compte, qu’il y avait des points communs. C’est pourquoi, aujourd’hui, je vais tenter de vous décrire le processus créatif. L’objectif final est d’obtenir une cohérente, et si possible originale, nouvelle société.

L’exercice est difficile. L’auteur sort de sa zone de confort. Il faut un équilibre entre réalisme et imaginaire, revoir les schémas de pensées connus.  Le lecteurs doit découvrir une nouvelle manière d’appréhender le monde, son fonctionnement, ses idéologies, ses structures … Il faut proposer une société inédite. C’est pourquoi, il est primordial de choisir sur ce que l’on veut étudier. C’est la première étape. Il faut choisir ce que l’on souhaite mettre en lumière, éprouver, critiquer. Il faut définir ce que l’on souhaite transmettre au lecteur. Il faut tenter de l’amener à se questionner. La critique peut être générale, comme c’est le cas dans  1984 de G. Orwell. Mais, elle peut également être sur un point en particulier comme l’a démontré Ray Radburry dans fahrenheit 451.

Une fois l’angle choisit, il faut construire un nouveau monde.

Le point de départ commun : Une Utopie

Votre société existe car elle a su surmonter des difficultés passées. Elle s’est organisée de telle manière, qu’elle a perduré dans le temps. Dans une dystopie, cette réalisation doit  passer par la mise en place d’une idéologie ou d’un système politique qui fut la réponse aux difficultés. Tout le système doit tendre à la réalisation de cet objectif.

Pour construire votre monde, il faut donc définir l’utopie à travers laquelle votre civilisation a voulu se réaliser. Même si ce travail reste pour vous, n’hésitez pas à décrire votre monde « parfait ». Vous devez créer un système où tous les membres peuvent trouver leur place et vivre en harmonie.

De l’Utopie à la critique

La définition même d’une utopie suggère qu’elle ne peut exister et qu’elle n’est qu’une vue de l’esprit. C’est là qu’entre votre critique. Puisque votre système n’est pas parfait, il va faire apparaître des lacunes, des faiblesses, des comportements, situations extrêmes …

N’hésitez pas à pousser la réflexion. Exagérez le trait ! Il faut envisager toutes les conséquences possibles de votre société. C’est une formidable occasion de traiter un sujet qui vous tient à cœur, de pousser vos limites.

Ne vous contentez pas de dire : le système n’est pas égalitaire !

– Pourquoi n’est-il pas égalitaire ?

– Est-il mieux qu’un autre ?

– N’évite t-il pas le pire ?

– Peut-on faire autrement ?

Selon moi, c’est là où la dystopie prend tout son sens. Si vous partez d’une utopie, votre système de pensée se base sur une vision positive du monde, un moyen d’équilibre. Ainsi, ne soyons pas manichéen. Ce n’est pas un système exempt d’humanité. C’est, certes, un échec, mais pourquoi ? Vous ne pourrez pas construire une dystopie simplement en exposant un système apparemment néfaste.  Voyez grand !

Une faille à exploiter

Une fois que vous avez défini l’idéologie de votre dystopie et les dérives de son application, il est temps de chercher les failles du système. En effet, même si pour le lecteur, les discordes sont flagrantes, ce n’est pas le cas pour vos protagonistes. Il est très difficile d’avoir un regard critique sur un système, a fortiori si c’est la seule chose que l’on connait. Il faut donc réfléchir aux raisons rendant insupportable à vos personnages de persisté dans cet état. Pourquoi le remette t-il en cause ? Quel est leur but ?

Exemples de Dystopie:

  • Dystopie immaginaire :

– Quelle est son histoire?

– Quelles sont les difficultés surmontées ? (ressources, climat, guerre, maladie…)

  • Dystopie réaliste :

– A quel moment de l’histoire les choses ont commencé à dégénérer ?

– Quelles sont les connaissances qui ont persisté ? Quels sont les progrès ?

  • Une dystopie d’apparence positive ? D’apparence négative ?
  • Privatrice de liberté ? Permissive ?

Exemples de questions:

  • Quelle est l’histoire de votre civilisation ? Quelles sont les obstacles qui lui ont fait prendre ce chemin ?
  • Quel est le gouvernement ? Totalitaire ? Démocratique ?
  • Quelles sont les rouages de votre système ? Y a t-il des dirigeants ? Se gère t-elle de manière autonome ?
  • Quelle est l’économie de votre dystopie ? Libérale ? Sociale ?
  • Y a t-il d’autres civilisations ? D’autres schémas de pensée ?

Uranie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s