Ecriture, Jeux d'écriture

Jeu d’écriture #01 : Acrostiche universel

Avec cette deuxième semaine du blog, nous ouvrons la catégorie « Jeux d’écriture » !

Djeuxans ces articles, nous nous emploierons à vous proposer des idées amusantes et stimulantes qui vous permettront (du moins, nous l’espérons) de sortir un peu des récits sur lesquels vous êtes focalisés (et sur lesquels vous pouvez potentiellement bloquer) tout en continuant d’écrire pour aiguiser vos plumes ! Nous espérons que vous serez nombreux à venir vous amuser avec nous et à partager vos propres idées de jeux d’écriture !

Les objectifs de ces jeux d’écriture, selon nous, sont de s’amuser tout en s’entraînant, et surtout de se stimuler en sortant de sa zone de confort afin d’essayer des choses auxquelles nous n’aurions probablement pas pensé et qui pourront finalement se muer en déclics nous débloquant d’une situation qui n’avançait pas.

Si vous ne voyez pas où je veux en venir avec ce dernier point, je vais vous en parler en me prenant pour exemple car j’y ai été confrontée cet été. Pendant les vacances, j’avais décidé de me lancer dans un projet d’écriture un peu différent de ce que je fais habituellement. Je souhaitais écrire un récit dans lequel chaque chapitre correspondrait à la vie d’un personnage. Or, j’écris majoritaire du fantastique ou de la fantasy. Les2764403372i récits de vie plus réalistes ne sont donc pas habituels pour moi. J’étais un peu bloquée, ne sachant par où commencer. Durant cette période, j’ai emprunté un manuel d’ateliers d’écriture et de conseils à la bibliothèque (Écrire : labeur et plaisir, de Marie-José Fleury). Au départ, j’étais un peu dubitative devant les exercices proposés, ne voyant pas vraiment l’utilité à plus grande échelle. Mais, je me suis pliée au jeu, ce qui a finalement été amusant et très productif car  ça a boosté mon inspiration ! J’ai écrit des passages qui sont sortis de nulle part et qui n’auraient peut-être pas vu le jour sans ça, puis, je les ai intégré à mon histoire, ce qui m’a permis de me lancer dans ce fameux projet !

Alors, bien sûr, ça permet d’avancer, de se débloquer, de créer, mais  il ne faut pas oublier de s’amuser ! Personnellement, l’une des choses qui me plaît lorsque j’écris est de ressentir les mots comme une mélodie.  Je joue avec, je les déplace, les remplace, les associe, … jusqu’à ce que ça sonne juste à mon oreille. Et, en faisant cela je m’amuse énormément ! (et je m’arrache les cheveux quand ça ne colle pas, il faut le dire … ah ah !) Mais j’apprécie aussi de sortir des sentiers battus, et de tenter des choses qui me semblent, à première vue, inaccessibles. Ce sont des petits challenges personnels !

20180113_235321Pour ce premier jeu d’écriture, j’ai décidé de reprendre l’une des contraintes de l’OuLiPo car c’est en travaillant sur ce groupe, en cours de Français au collège, que j’ai vraiment découvert cette notion de jeu. Avant d’entrer dans le vif du sujet, je vais donc brièvement vous présenter l’OuLiPo, et ensuite ça sera à vous de jouer ! (je vous rassure, les prochains articles de Jeux d’écriture ne seront pas si longs !)

L’OuLiPo c’est l’Ouvroir de Littérature Potentielle. Il s’agit d’un groupe de littéraires et de mathématiciens fondé par François Le Lionnais et Raymond Queneau en 1960. Selon ce dernier, ses membres sont des « rats qui construisent eux-mêmes le labyrinthe dont ils se proposent de sortir ». J’aime beaucoup cette image qui montre à quel point les Oulipiens se plaisent à inventer des contraintes qu’ils s’appliquent à suivre eux-mêmes pour encourager la création.

Par exemple, Georges Perec a écrit La Disparition sans jamais utiliser la lettre e (ce que l’on qualifie de lipogramme). Ou encore, on peut choisir d’écrire un texte dans lequel n’apparait aucun élément linguistique signalant le sexe d’un personnage ou du narrateur (ce qui est nommé un Sphinx).

En ce qui nous concerne, j’ai voulu commencer avec quelque chose de plus léger (il ne faudrait pas vous faire fuir ! Surtout si vous avez lu mon blabla jusqu’ici) : l’acrostiche universel. Le but ici est de « partir d’un nom ou d’un mot donné, l’acrostiche est un poème qui compte autant de vers que ce mot compte de lettres, et dont le premier vers commence par la première lettre du mot, le deuxième par la deuxième, et ainsi de suite« . Et, pour pimenter un peu les choses, Uranie et moi proposerons des mots aux volontaires afin que la contrainte soit encore plus grande car il est plus « simple » de partir d’un mot que l’on choisit soi-même et le challenge est moindre ! Bien sûr, nous accepterons aussi vos mots pour jouer également !

Par ailleurs, pour ceux qui seront d’accord, nous ferons un article spécial pour publier vos participations !

Alors, à vos plumes !

 

Liste des participants avec leurs mots :

  • Uranie : AVENTURE
  • Calliope : VERTIGE
  • Blandinmony : ABÎME
  • Emmanuelle Hourmat : EPIQUE
  • Licornebook, Angeline : AMICAL
  • Licornebook, Melody : HOSTILE
  • LauraGozen : PRODIGE
  • Saperlis_librette : HIVER
  • Phedradakonias: SECRET
  • Febryuary : RÊVE

Calliope png

Plan de publication du mois :

 

3 réflexions au sujet de “Jeu d’écriture #01 : Acrostiche universel”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s